Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 06:00
Le Dépeceur Nathalie Baumhauer
Le Dépeceur Nathalie Baumhauer

Le Dépeceur Nathalie Baumhauer

Baumhauer Nathalie, Le Dépeceur - Editions Ex Aequo - Septembre 2014 - 978-2-35962-640-7

Synopsis :

Lorsque Dolores Mc Bright fit appel aux service du détective Jarvis Brucester pour retrouver son mari volage, elle était loin de se douter que cette démarche allait être le début de l'une des affaires les plus éprouvantes qu'ait eu à traiter le détective.

En effet, l'enquête sur la disparition puis, rapidement, sur le meurtre de Mr Mc Bright conduira le détective Jarvis Brucester et son acolyte, le lieutenant Scharck, sur les traces de l'un des pires prédateurs que la petite Broadwood ai connue. Car depuis quelques temps des femmes disparaissent mystérieusement, leurs corps dépecés sont retrouvés morcelés tout au long de la Maine River.

Remontant patiemment la piste sanglante du meurtrier, Jarvis Brucester parviendra contre toute attente à le démasquer et à le confondre au cour d'un dîner qui restera dans les anales des services de polices.

Commentaire :

Pour ses premiers pas dans le petit monde des auteurs de romans policier Nathalie Baumhauer frappe fort. Le Dépeceur a toutes les armes pour intégrer la famille des thriller et ce avec une touche toute féminine qui lui ajoute un « je ne sais quoi » de légèreté et de décalé qui permet de mieux supporter l'horreur des scènes de crime.

Construit à la croisée du thriller et du roman de détective privé, à mi-chemin de Nestor Burma et de Patricia Cornwell, ce premier roman de Nathalie Baumhauer constitue la première enquête du détective privé Jarvis Brucester. Celui-ci, ancien lieutenant de la police criminelle, est un redoutable limier dont le flaire et les méthodes n'ont rien à envier à son célèbre homologue Sherlock Holmes. Si son charme naturel a pu séduire bien des cœur féminin, son caractère caustique, cynique, en fait un parti tant recherché que redouté.

L'intrigue, construite du point de vue du détective, est menée lentement mais avec une grande maîtrise d'un bout à l'autre de cette enquête aux multiples rebondissements. La narration alterne avec une grande facilité scène d'enquête, d'investigation et scène d'actions au court de courts chapitres dont les titres, pleins d'humour, témoignent de la malice de son auteur.

Le style, mariant une grande aisance d'écriture et une excellente maîtrise des connaissances et procédures policières, présage déjà de nombreuses et passionnantes enquêtes du détective Jarvis Brucester.

N'en doutons pas, nous suivrons ses prochaines enquêtes avec beaucoup de plaisir.

Monsieur Bloom était couvert de sueur qu’il essuya d’un revers de manche puis posa ensuite ses mains sur ses genoux en se penchant en avant pour reprendre son souffle. Max s’était engouffré dans la casse auto. Jarvis avait observé le parcours du chien qui semblait savoir parfaitement où il allait. Il sentit alors qu’il n’était sans doute pas loin de mettre la main sur quelque chose et se mit à courir derrière le chien, suivi de près par Schark. De petites allées étroites et sinueuses serpentaient entre les tours formées par les amoncellements de voitures. Les carcasses métalliques éventrées formaient des couches de différentes nuances faisant penser à une boîte de crayons de couleur. Certains véhicules gisaient là depuis longtemps tandis que d’autres, plus récents, avaient vu leurs entrailles pillées. Max aboya à nouveau. Jarvis se laissa guider par le son. A une quinzaine de mètres de là, derrière une vieille cuve de fioul hors d’usage, totalement rongée par la rouille, il vit la queue du chien frétiller de plus belle, appuyant la joie qu’il ressentait d’avoir mis la patte sur un trésor inestimable. Jarvis s’en approcha et appela le canidé qui leva rapidement la tête de son trou, la gueule ensanglantée. Le détective retroussa son pantalon et ordonna à Max de déguerpir. Après une seconde sommation il abandonna sa trouvaille à contre cœur et s’éloigna en jappant. Là, gisaient deux index tranchés à ras, des viscères dégoulinants et un pied à moitié déchiqueté, ainsi qu’un autre morceau non identifiable. Le tout baignait dans une répugnante marre de sang noirâtre (...

Le Dépeceur Nathalie Baumhauer

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus002 - dans Romans Thriller Polars
commenter cet article

commentaires

astuce kamas 14/10/2014 17:08

On en veut davantage traité de cette manière. Sympa.

Présentation

  • : Considérations Intempestives
  • Considérations Intempestives
  • : En 1873, le philosophe allemand Friedrich Nietzsche publiait ses "considération intempestives " en réaction aux dérive de son époque : fièvre identitaire, dérive nationaliste, Enquistement dans la pensée unique. Aujourd'hui, la philosophie, à son tour, s'est peu à peu laissée gagnée par le mal du temps (Il n'y a qu'à lire quelques lignes de Ferry, Finkielkraut et consorts pour s'en convaincre). Seul le roman noir et quelques irréductible philosophes continuent à brandire le pavillon de la critique ... Ce sont eux que je désire vous faire connaître.
  • Contact

Profil

  • Petrus002
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
">

Mes livres sur Babelio.com

Recherche

Archives

Mes livres sur Babelio.com