Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 01:13

Westlake Donald - Comment voler une banque ?  -   Rivages/ Noirs- Juin 2011. - ISBN : 978-2-7436-2243-5

 

  9782743622435.jpg

 

Désœuvré, réduit à devoir vivre de vulgaires petites arnaques, John Dortmunder se voit proposer un coup comme on n’en rencontre très rarement dans une vie de cambrioleur. Il s’agit de voler une banque. Certes, voler une banque, a priori, cela n’a rien d’extraordinaire. Mais lorsqu’il s’agit de voler non seulement le contenu du coffre mais aussi le bâtiment tout entier, alors seul Dortmunder peut monter un tel coup.

Il faut dire que la dite banque a eu la bonne idée de transférer son agence dont le bâtiment principal est en travaux, dans un mobile home. Et un mobile home ça roule, ça se déplace, … bref ça ce vole.

Mais de la théorie à la pratique, il y a un gouffre composé de mille petits écueils qui peuvent faire capoter même le plan le mieux ficelé et envoyer notre joyeuse petite bande derrière les barreaux pour un petit bout de temps. D’autant plus que vu la situation peu ordinaire de la dite banque, les forces de police ont mis en place un dispositif renforcé et veillent au grain afin justement de dissuader ou d’empêcher toute velléité de voler la banque (avec ou sans métonymie). Et même si nos compères parvenaient à  dérober le mobile home au nez et à la barbe des forces de l’ordre, comment passer inaperçu avec mobile home annonçant à tous qu’il est une banque ? Et où cacher leur prise une fois leur larcin réussi ? New Jersey est une île et tôt ou tard, la police les aura retrouvés.

Autant d’obstacles que nos compères devront surmonter s’ils veulent pouvoir repartir libres et les poches pleines.

Aux personnages habituels de l’équipe de Dortmunder, s’adjoint pour ce coup un nouveau venu : Victor, le cousin de Kelb, dont l’imagination fertile est stimulée par la prose féconde de comics. Ses conseils et son expertise d’ancien agent du FBI ne seront pas de trop dans cette affaire qui s’annonce de jour en jours toujours plus ardue.

« Comment voler une banque », épisode mythique des aventures de John Dortmunder. Donald Westlake nous y livre au fil de ces 300 pages un concentré de son meilleur cru : des situations plus inattendues les unes que les autres (déjà, l’idée de voler la banque tout entière, avec meubles et occupants donne un avant goût de la tonalité du reste), des personnages hauts en couleurs (il n’est désormais plus utiles de les présenter), des rebondissements aussi nombreux que cocasses … sans parler de l’humour pince sans rire et des accès de mauvaise foie de Dortmunder.

Au final, sans doute l’un des meilleurs du cycle des aventures de Dortmunder enfin réédité dans une traduction révisée et complétée !! Si vous ne deviez lire qu’un seul ouvrage de Westlake, cela serait « Comment voler une banque » !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus002 - dans Polars
commenter cet article

commentaires

Pierre FAVEROLLE 06/09/2011 13:25



Salut Petrus, je l'avais quand il était sorti sous le titre Le paquet chez folio, et c'est mon Dortmunder préféré. Hilarant !



la petite souris 03/09/2011 17:54



ca tombe bien je viens de le rajouter sur ma pile! un auteur que je connais mal mais dont j'entends tellement de bien que j'ai bien l'intention de ratrapper mon retard! :)



Petrus002 03/09/2011 18:30



Excellent choix de lecture : Westlake fait partie de ces auteurs jubilatoires que je ne me lasserai jamais de lire ... et celà tombe bien car en plus d'écrire de petites merveilles, c'était un
auteur prolifique !!



Présentation

  • : Considérations Intempestives
  • Considérations Intempestives
  • : En 1873, le philosophe allemand Friedrich Nietzsche publiait ses "considération intempestives " en réaction aux dérive de son époque : fièvre identitaire, dérive nationaliste, Enquistement dans la pensée unique. Aujourd'hui, la philosophie, à son tour, s'est peu à peu laissée gagnée par le mal du temps (Il n'y a qu'à lire quelques lignes de Ferry, Finkielkraut et consorts pour s'en convaincre). Seul le roman noir et quelques irréductible philosophes continuent à brandire le pavillon de la critique ... Ce sont eux que je désire vous faire connaître.
  • Contact

Profil

  • Petrus002
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
">

Mes livres sur Babelio.com

Recherche

Archives

Mes livres sur Babelio.com