Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 11:20

 

Simmons Dan - Drood - Robert Laffon - 25 Août 2011 - Broché, 876 pages - ISBN : 978-2-221-11400-1

 

139244-cover.jpg

 

 Habitué de longue date à côtoyer le paranormal à travers les oeuvres fantastiques de Dan Simmons (Hypérion, L'Echiquier du Mal, ...), je croyais connaître suffisamment le style et les ruses du Maître pour ne plus me laisser surprendre par son indéniable talent ... Et pourtant ce nouvel opus de Dan Simmons m'a littéralement tenu en halène tout au long de ses 800 pages !

"Drood" se présente comme les confessions posthumes - pour ainsi dire le testament - de Wilkie Collins, ami et proche collaborateur de Richard Dickens , rien de moins ... Et cette confession nous est, pour ainsi dire, directement adressée, à nous lecteurs du XXIème siècle. Nous voici donc en présence d'un récit, d'un témoignage, venu du fonds des âges, de cette Angleterre victorienne forte d'un empire où dit-on le soleil ne se couche jamais mais dont les rumeurs plus ou moins fondées de soulèvement autochtones, de sectes barabares, ne cessent de hanter la métropole elle-même soucieuse de contenir sa population au bord de l'asphyxie tant les miasmes de ses bas-fonds remontent jusqu'aux narine de la haute société londonienne ... Et ce témoignage nous vient d'un proche d'un des plus grands auteurs que l'empire britanique ait engendré, du confident de l'auteur de Oliver Twist, de La Maison d'Apres-vents, des Cahiers de Pickwick, ... Il prétend faire la lumière sur les dernières années de la vie de Dickens, celles, justement, baignées d'une aura de mystère, au cours desquelles l'Inimitable - ainsi que l'appelait avec une admiration empreinte d'un rien de jalousie  son ami Wilkie Collins - nous laissa un chef d'oeuvre à jamais inachevé : "Le mystère d'Edwin Drood".

L'ambiance est posée : lourde, pesante, presque palpable. Nous voilà pris à partie par l'auteur de ses révélations ... Lecteur, tu t'engage dans cette oeuvre à tes risques et périls ! Ame sensible, passe ton chemin !

Et dès les premières lignes, le Maître nous a possédé ... Il a réussi a disparaître. Les pages que nous lisons - que nous nous apprêtons à lire - ne sont plus de la main de Dan Simmons mais de Wilkie Collins, écrivain et dramaturge britanique aujourd'hui tombé dans l'oubli et dont l'unique mérite fut d'avoir côtoyer Richard Dickens les 5 dernières années de sa vie ... et de les avoir relatées à l'intention de lecteurs d'un futur lointain, nous.

Mais voilà, une oeuvre de Dan Simmons ne serait pas du Maître si un "je ne sais quoi" d'obscur, de paranormal et de foncièrement inquiétant ne venait s'en mêler ... Et ce "je ne sais quoi" porte ici un nom : Drood.

"Drood", tout le monde sais qui il est - le Mal en personne : plusieurs centaines de meurtres lui serait officiellement imputé aux dires de Scottland Yard et de la police métropolitaine, il serait doué d'importants pouvoirs occultes hérités d'anciennes religions payennes aux cultes terrifiants chuchotte-t-on dans les milieux les mieux informés - mais rares sont ceux qui l'ont vu ... plus rares encore sont ceux qui ont eu la chance d'en revenir vivant pour en parler ... Et justement Dickens fut de ceux-là ! Au cours d'un terrible accident ferroviaire qui failli le tuer - lui et sa maîtresse, l'actrice Hellen Ternam - Drood l'aurait approché et l'aurait contraint à passer un étrange marché : en échange de la vie sauve, l'auteur s'engagerait à mettre sa plume et son talent à son service. Etrange que ce contrat scellant une alliance entre le Génie et le Mal ... Alliance contre nature s'il en est, contre la nature même du talent de Dickens dont les fresques du "ventre de Londres" avec ses odeurs de cadavres et ses enfants jouant dans les immondices sont autant de plaidoyers pour une réforme de la société.

Aussi l'Inimitable va-t-il tout mettre en oeuvre pour échapper à l'emprise de Drood. Drogues, Mesmérisme, fuite aux Amériques, tous les moyens seront bons pour tenter de duper Drood ... jusqu'à rejeter la malédiction sur son fidèle ami Wilkie, faisant de sa vie un véritable Enfer, ruinant son talent et sa vie sociale. 

Mais comment duper le Mal en personne ? Comment échapper à son destin quand l'on a, tel Faust, conclu un pacte avec le Diable ? Autant de questions qui, telles un ver dans un fruit, ne cesseront de tarauder Dickens et son ami Wilkie jusqu'au dénouement ultime ... et pour le moins inattendu.

 

Faisant une fois de plus preuve de son incroyable talent, Dan Simmons nous offre là une oeuvre magistrale. Mariant avec subtilité une connaissance profonde de la vie et de l'oeuvre de Dickens et un parfaite maîtrise des ficelle du suspens, sinon de la terreur, "Drood" est à la fois une incoyable mine de renseignements sur la vie, l'oeuvre et l'univers de Dickens mais aussi sur les procédés d'écriture de Dickens - et, peut-être, de Dan Simmons lui-même - et la lente gestation qui fait d'une idée, d'une intuition, une oeuvre.

 

Bref, "Drood" est une oeuvre riche et envoutante, à lire sans aucune modération !!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus002 - dans Polars
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Considérations Intempestives
  • Considérations Intempestives
  • : En 1873, le philosophe allemand Friedrich Nietzsche publiait ses "considération intempestives " en réaction aux dérive de son époque : fièvre identitaire, dérive nationaliste, Enquistement dans la pensée unique. Aujourd'hui, la philosophie, à son tour, s'est peu à peu laissée gagnée par le mal du temps (Il n'y a qu'à lire quelques lignes de Ferry, Finkielkraut et consorts pour s'en convaincre). Seul le roman noir et quelques irréductible philosophes continuent à brandire le pavillon de la critique ... Ce sont eux que je désire vous faire connaître.
  • Contact

Profil

  • Petrus002
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
">

Mes livres sur Babelio.com

Recherche

Archives

Mes livres sur Babelio.com