Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 16:00

Williams Charles. Fantasia chez les ploucs ("The diamond bikini"),

trad. us: 1956 , trad fr : 1957, Folio policier. ISBN  978-2-07-030391-5

 Williams_fantasia_ploucs_P4.jpg 

   Pop Noonan, joueur et escroc sur les champs de courses décide de se réfugier avec son fils Billy, 7 ans, chez son frère Sagamore Noonan. A la ferme Billy découvre avec étonnement les curieuses habitudes de son oncle et de son voisinage. Entre Finley, un prédicateur timbré qui construit l'arche qui le sauvera lui seul (et pas les autres pêcheurs) du déluge imminent, le voisin Gimmerson dont les cochons sont régulièrement écrasés par les hommes du shérif, le shérif obsédé par l'idée de coffrer Sagamore pour contrebande d'alcool ... et Sagamore lui-même qui semble à chaque fois s'en tirer miraculeusement, il y a déjà de quoi en étonner plus d'un.

 

   Mais quand un curieux docteur et sa ravissante patiente viennent s'installer, en convalescence, sur les terres de Sagamore, alors les choses se corsent ... surtout que les nouveaux venus semblent attirer de biens curieux personnages élégamment vêtus mais armés de mitraillettes qui semblent avoir une dent contre la curieuse malade du docteur Severance. Alors lorsque cette dernière disparaît ne portant sur elle qu'un minuscule cache sexe orné de diamants, quoi de plus naturel pour nos compères de tout mettre en oeuvre (et lorsque je dis tout, il ne s'agit pas d'une figure de style) pour retrouver la ravissante égarée

 

  Fantasia chez les Ploucs figure dors et déjà parmi les classiques de l'humour noir américain. Williams y décrit avec une ironie féroce et un humour au vitriol les moeurs et les partiques des fermiers du middle ouest. Entre satyre féroce et humour poignant, ce petit roman est un véritable petit trésor de littérature noire.

 

A lire sans aucune modération !!!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus002 - dans Polars
commenter cet article

commentaires

Oncle Paul 02/08/2011 16:58



Bonjour


Je suis entièrement d'accord et Charles Williams mériterait d'être réédité dans son intégralité


Amicalement


 



Présentation

  • : Considérations Intempestives
  • Considérations Intempestives
  • : En 1873, le philosophe allemand Friedrich Nietzsche publiait ses "considération intempestives " en réaction aux dérive de son époque : fièvre identitaire, dérive nationaliste, Enquistement dans la pensée unique. Aujourd'hui, la philosophie, à son tour, s'est peu à peu laissée gagnée par le mal du temps (Il n'y a qu'à lire quelques lignes de Ferry, Finkielkraut et consorts pour s'en convaincre). Seul le roman noir et quelques irréductible philosophes continuent à brandire le pavillon de la critique ... Ce sont eux que je désire vous faire connaître.
  • Contact

Profil

  • Petrus002
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
">

Mes livres sur Babelio.com

Recherche

Archives

Mes livres sur Babelio.com