Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 11:11

Ellroy James. Un tueur sur la route. Rivage Noir, Avril 1991. 352 p. ISBN.  978-2-86930-448-2

 

 

9782869304482.jpg

 

   13 septembre 1984, Martin Plunkett, auteur d'une série de meurtres à caractère sexuel perpétrés durant les années 1970 - 1980 sur l'ensemble du territoire américain, a été arrêté par les forces de police et du FBI combinées. Ainsi s'achève l'errance meurtière de l'un des plus célèbres sérial killer de l'histoire des Etats Unis.

 

    De sa cellule, Plunkett rédigea, en guise d'aveux, le récit sanglant de son périple meutrier. De son enfance où, après avoir un peu aidé sa mère à mourir, et fasciné par le méchant d’une bande dessinée "Super Saigneur", il se déconnecte de la vie courante.

   Après un séjour en prison pour vol, à Los Angeles, il commence sa cavale macabre.

   A San Francisco, il assassine sa voisine et son petit ami avant de prendre la fuite et de commencer sa longue errance meutrière sur les routes des Etats-Unis. Passant d’états en états, travaillant parfois, volant l’argent de ses victimes et revendant leurs cartes de crédits. 

   Dans le Wisconsin, il tue un homme, mais est accusé du meurtre et du viol de deux adolescentes. Emprisonné, il rencontre le sergent Ross Anderson, tueur et violeur de ces deux jeunes filles. Après une fouille détaillée de sa voiture, le policier lui dit qu’il connaît la vérité, le laisse partir, mais garde des preuves contre lui. Avant de le quitter, il lui  dira : "Lis les nouvelles, on va parler de moi ".

   Puis par une suite d’articles de journaux et de rapports de police, nous suivons leurs cheminements meurtriers. Ils se retrouveront et deviendront réellement amants, mais leurs folles équipées prendront fin à quelques jours d’intervalles

 

   Dans "Un tueur sur la route" (Silent terror), James Ellroy nous livre de l'intérieur le portrait d'un sérial killer. Loin de la fascination que certains films ou séries télévisées ont accordées par la suite aux personnages des sérials killer (Seven, Profiler), Ellroy nous livre ici le portrait d'un individu dont l'intelligence exceptionnelle s'est mise au service des pulsions les plus obscures et les plus noires de l'homme.

   Par une alternance de récit à la première personne, de retranscriptions de divers documents de l'époque (extraits de journeaux, rapports de police, etc.) et de fragments du journal intime de l'officier chargé de l'enquête, Ellroy nous plonge au plus profonds de la noirceur de l'âme humaine, révèle ses pulsions les plus enfouies et dresse le portrait moral de l'amérique des seventies : une amérique économiquement propsère mais déjà décadente.

 

   Dans cet biographie d'un tueur en série, Ellroy n'explique pas seulement le devenir meurtrier du tueur par son enfance difficile (un père ivrogne et une mère dévergondée), par la frustration d'une sexualité bridée et refoulée, par la décadence de la société américaine (la perte des valeurs morales, le libéralisme de l'éducation, l'alcool et la drogue) ou par le hasard de rencontre malheureuse (un officier de police psychopathe et meutrier). Certes tout celà y contribue et peut partiellement expliquer l'histoire de Plunkett, mais, ainsi que le découvre sur le tard, l'officier chargé de l'enquête, le fin mot de l'histoire, la cause profonde et la véritable explication de l'instanct meurtrier des tueurs en série est que "le mal est là" et que nous n'y pouvons rien!

 

  La finesse et la précision des analyses d'Ellroy ainsi que l'ampleur des connaissances du système criminel américain sont telles dans cet ouvrages qu'il est encore aujourd'hui cité comme une référence en la matière par les instructeurs du FBI.

 

   Bref, "Un tueur sur la route" est plus qu'un grand moment de lecture, c'est une véritable expérience, de celle dont on ne ressort pas indemne.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus002 - dans Polars
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Considérations Intempestives
  • Considérations Intempestives
  • : En 1873, le philosophe allemand Friedrich Nietzsche publiait ses "considération intempestives " en réaction aux dérive de son époque : fièvre identitaire, dérive nationaliste, Enquistement dans la pensée unique. Aujourd'hui, la philosophie, à son tour, s'est peu à peu laissée gagnée par le mal du temps (Il n'y a qu'à lire quelques lignes de Ferry, Finkielkraut et consorts pour s'en convaincre). Seul le roman noir et quelques irréductible philosophes continuent à brandire le pavillon de la critique ... Ce sont eux que je désire vous faire connaître.
  • Contact

Profil

  • Petrus002
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
  • Passionné de littérature, de culture et d'art avec une prédilection pour les polars et le jazz, l'auteur désire simplement partager sa passion.
">

Mes livres sur Babelio.com

Recherche

Archives

Mes livres sur Babelio.com